INTERDICTION DES FEUX À CIEL OUVERT

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé d’interdire de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité, et cela, afin de préserver la capacité opérationnelle de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) et des différents services incendies municipaux en période de pandémie, et ce, depuis le 16 avril dernier. 

 

Près de la moitié des incendies survenus en ce début de printemps ont été causés par la perte de contrôle d’un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles faits par des résidents. La SOPFEU rappelle qu’au printemps, la verdure n’est pas encore présente. La broussaille et les herbes mortes sont hautement inflammables. Il ne suffit que de quelques heures d’ensoleillement et d’un peu de vent pour assécher la broussaille et faire augmenter le danger d’incendie. Malheureusement, encore une fois cette année, force est de constater que de nombreux citoyens sous-estiment le risque associé au brûlage de rebuts. L’organisme de protection préconise plutôt le compostage, la collecte des résidus verts et le dépôt des matières résiduelles à l’écocentre.

La collaboration de tous est importante afin de réduire les risques d’incendie de champs et de forêt. Cette interdiction limite également la sortie inutile des pompiers en ce temps de pandémie. 

Consultez les avis émis par le Service d'incendie de votre municipalité à ce sujet ainsi que les communiqués de la SOPFEU.


 

 

Fichiers

PDF icon communique_sopfeu.pdf PDF icon sopfeu_bilan-avril_.pdf