Accueil » Mandats » Culture et patrimoine

La politique culturelle et du patrimoine

Mise en contexte

L'adoption d'une Politique culturelle et du patrimoine est devenue une étape fondamentale pour la MRC des Jardins-de-Napierville, afin d'être un acteur présent sur l'échiquier régional en matière de développement social, économique et culturel.

Une étude réalisée entre juin 2010 et janvier 2011, a démontré quelle place la culture et le patrimoine occupent dans la vie des citoyens, comment ces domaines regorgent d'atouts importants et l'urgence d'intervenir afin que les citoyens de la MRC bénéficient de services comparables à leurs voisins régionaux. La MRC doit faire face à de nombreux défis au cours de la prochaine décennie. Le portrait obtenu peut être consulté sur le lien en bas de page.

La mise en oeuvre de la Politique de la culture et du patrimoine repose sur la conviction que la MRC doit être un milieu ouvert à la culture, qui soutient les projets du domaine des arts, de la culture et du patrimoine. Citoyens, artistes, bénévoles, travailleurs de la culture et élus se sentent de plus en plus concernés par la culture: tous en viendront à connaître et à profiter davantage de ce qui s'offre à eux sur le territoire. Ce faisant, la culture saura élever le cadre de vie et sera profitable au développement social et économique du territoire.

Le cadre de la Politique a été proposé aux divers acteurs du milieu pour fins de discussion et de validation des diverses avenues proposées, lors d'un Forum tenu à Saint-Patrice-de-Sherrington. Le 14 mars 2012, le Conseil de la MRC a adopté la Politique culturelle et du patrimoine par la résolution 2012-03-42.

La Politique peut être consultée en cliquant sur le lien en bas de page. Le résumé du document peut aussi être consulté sur le lien en bas de page.

Résumé

La politique s’érige sur des bases naturelles, en harmonie avec le positionnement socioéconomique de la MRC et a pour but de permettre à la communauté d’avoir accès à un environnement culturel épanouissant. Dans cette optique, l’intervention de la MRC s’appuie sur des principes qui tiennent à coeur à toute la communauté.

Il s’agit de :

§ l’appartenance territoriale;

§ la participation et l’intérêt local et régional, la participation citoyenne;

§ la reconnaissance;

§ l’accessibilité;

§ le développement et la valorisation de la communauté;

§ la réalisation de soi.

 

Aussi, afin que la culture et le patrimoine soient des réels enjeux du développement régional, la MRC se donne des objectifs généraux qui habiteront toutes les décisions et les actions en lien avec le bien-être et l’épanouissement des citoyens.

§ Permettre aux citoyens de la MRC d’avoir accès à des activités, des événements et des services de qualité;

§ Reconnaître le travail des artistes, des organismes, des travailleurs et des bénévoles culturels du territoire;

§ Promouvoir les bienfaits d’une vie culturelle riche.

 

Les orientations

La politique se déploie sur quatre orientations. Celles-ci constituent les planches de travail sur lesquelles la MRC entend oeuvrer afin de faire de la politique un levier de développement pour toute la communauté.

 

Orientation : L’information, la consultation et la concertation

Afin que le développement culturel envisagé soit un réel facteur d’épanouissement pour les citoyens et que ceux-ci puissent jouir d’un environnement stimulant, tous les acteurs du milieu sont conviés à travailler ensemble au quotidien afin de maximiser les efforts déployés.

L’effervescence de la vie culturelle prendra son sens quand les intervenants, artisans et participants seront tous au rendez-vous. Afin d’aller dans cette direction, la MRC veut :

§ Intégrer tous les acteurs du territoire dans le développement culturel régional;

§ Maintenir des interactions continues entre les intervenants du milieu;

§ Améliorer la circulation de l’information entre les municipalités, les artistes, les bénévoles, les travailleurs culturels et les diverses clientèles visées.

 

Orientation : Les lieux de pratique et de diffusion

La pratique culturelle, la création et la diffusion vont pouvoir s’épanouir et développer leur plein potentiel dans la mesure où ils s’exerceront dans un espace approprié. Ainsi, la MRC souhaite :

§ Rendre accessibles des lieux de pratique, de création et de diffusion culturelles de qualité; § Favoriser la tournée de spectacles et d’expositions.

 

Orientation : Le soutien

La MRC des Jardins-de-Napierville constitue une terre d’accueil pour de nombreux artistes ayant choisi de s’y établir pour trouver, à l’écart de Montréal, un espace de réflexion propice à la création. La MRC, par la qualité de son environnement campagnard et champêtre, leur assure un cadre intimiste pour exercer leur art ou encore se ressourcer.

Certains souhaitent y vivre à l‘ombre, d’autres par contre, désirent profiter de ce cachet unique pour exercer leur talent ou faire valoir leurs réalisations auprès de visiteurs ou de spectateurs.

Afin que les artistes souhaitant interagir avec la population puissent trouver des espaces de création et des vitrines de diffusion adéquates, la MRC compte :

§ Rendre accessibles des équipements techniques, scéniques et de l’expertise;

§ Assurer un leadership politique du développement culturel régional;

§ Mettre en oeuvre une politique et des programmes de soutien;

§ Rendre disponible un service permettant de connaitre et d’avoir accès aux ressources du territoire;

§ Reconnaître les artistes, les bénévoles et les travailleurs culturels;

§ Outiller les municipalités afin de mieux soutenir le développement culturel local.

 

Orientation : La promotion et la mise en valeur

Le territoire de la MRC des Jardins-de-Napierville regorge d’artistes d’horizons variés, de richesses patrimoniales importantes ainsi que d’organismes et d’individus désireux de les faire valoir. Afin que les citoyens profitent mieux de cet environnement et tirent fierté des artistes et du patrimoine avec lesquels ils cohabitent, la MRC entend :

Développer des stratégies afin de promouvoir les arts, la culture et le patrimoine dans la MRC et à l’extérieur ainsi que l’impact d’une vie culturelle riche;

§ Développer des outils pour faire connaître les artistes, les organismes, les activités;

§ Faire connaître et mettre en valeur l’histoire régionale;

§ Rendre accessibles des outils assurant la protection du patrimoine.